8 février 2010 – Kasabian @ l’Olympia

Lundi soir, après un week end plus que tranquille-pépouze, je finis le premier jour de la semaine à l’Olympia. Comme d’hab’ depuis ces derniers mois, un peu à l’ouest, j’arrive alors que les portes sont déjà ouvertes depuis belle lurette (genre 30 minutes quoi) et dois me contenter d’une place au 2/3° rang sur le côté.

Sachant que l’Olympia brouille les ondes de portable, je me doutais que je ne pourrais faire passer le temps en inondant les boîtes de réceptions de mes amis patients de SMS tous plus stupides les uns que les autres. J’avais donc prévu de la lecture, et, redoutant le creux de 19h, j’avais également mon paquet de gâteaux. Je passe donc l’heure d’attente à grignoter des Pim’s tout en lisant les conneries de Technikart et en réprimant quelques éclats de rire (même si quand même ça perd en drôlerie, ou moi qui gagne en vieillesse, qui sait)

Bref, fini par entrer sur scène Control. Un guitariste, un batteur et une chanteuse. Le guitariste arbore un magnifique manteau en fourrure (fausse je l’espère, sinon gare à son karma) et la chanteuse est comme qui dirait court vêtu et nous fait profiter allègrement de son gras du bide (non, je ne suis pas jalouse et, oui, si on regarde bien, elle a du gras du bide, un peu). Mise à part ça, ce qu’ils jouent est plutôt bon, des riffs et des rythmes entrainants, ça donne follement envie de guincher. Ils n’ont rien inventé, sont de jeunes copies des Ting Tings par exemple, mais n’en sont pas de pâles copies. Ils méritent que je me penche un peu plus sur leur cas dans les jours à venir.

Puis l’Olympia nous offre 20 minutes d’entracte (tellement généreux) et c’est au tour de Kasabian. Et là, grosse grosse claque. Je les ai malheureusement vraiment découverts sur le tard et n’avais jamais eu l’occasion de les voir sur scène, bien qu’ayant lu des avis plus que favorables. Mais ce soir, c’était le grand soir ! Et j’en ai pris plein les mirettes. Le leader était beau comme un Ewan MacGregor (d’aucuns diront qu’il tirait plus vers un Brad Pitt, mais non, non, non, je reste sur mes positions). Lui aussi se défend pas mal niveau gras du bide, mais chez les garçons je trouve ça sekchy. Par contre je ne suis vraiment pas fan des pantalons-moulants-devant-derrière. Vraiment pas.

Et pour éviter de virer trop superficielle, arrêtons de nous intéresser au critères physiques et venons-en aux informations importantes : le 2° guitariste ressemble à un frère Gallagher et le bassiste aurait pu faire partie de Kyo, au niveau des cheveux en tous cas. Et Ewan MacGregor se sera changé au moins 3 fois durant le concert (fais gaffe Britney, t’as de la concurrence)

Sinon, c’était la folle ambiance. Exit cette violente douleur que j’ai eu au mollet droit le jeudi d’avant, je me suis trémoussée 1h30 durant, ai swingué sur Thick As Thieves et me suis même surprise à sautiller comme une ado sur Empire et autre Vlad The Impaler (qui aurait résisté ???). Aaaaah c’était bon *sourire béat (oui, oui, Fan, c’est bien ce que tu crois).

Bref, sur ce, il est temps que j’en finisse, car cela fait une semaine que cette note traîne, qu’en toute lucidité je n’aurai pas vraiment le temps de la peaufiner, et surtout, surtout, mon frère ne va pas tarder à arriver avec les pizzas. Ce soir on prend soin de notre geekisme. Hell yeah !

La suite à la prochaine gommette…

Péhesse : Prise d’une envie soudaine, je m’ai souscrite à Twitter… J’hésitais depuis bin longtemps, à cause que je voulais pas faire peur à de potentiels patrons. Mais en fait, moi yen a être intelligente, moi yen a avoir pris un pseudo. Et ouais, toi aussi t’es épaté !
Dorénavant tu peux suivre mes aventures en direct sur mon prouteur. (oui, parce que je suis wock’n'woll, je ne gazouille pas, je proute)

Péhesse 2 : en discutant (comprendre « en buvant des bières ») avec ma super copine Natasha lors de son expo à l’UFO Bar du jeudi 11, j’ai appris que Control avait joué vendredi 5 février à La Bellevilloise pour le Riot Grrrlz Festival. Et elle les a trouvé bien bien cool, not to mention son mari qui est carrément Fan. Donc, ça veut dire qu’ils sont cool.

———
Infos en vrac
de vraies jolies photos du concert ici
Control : MySpace
Kasabian : Myspace | Site Web

Équipé d’un smartphone ou d’une tablette ? N’hésite pas à l’utiliser pour scanner le QR-Code afin d’obtenir un lien direct vers cet article !

Cette entrée a été publiée dans Lait Shows, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>